Ce n'est qu'un début...

Universités : le sort des étudiants sans master toujours en suspens

La plate-forme étudiante ViteMonMaster chiffre à plus de 1 000 le nombre de places supprimées à la rentrée dans 1 500 formations de master, en contradiction avec l’engagement pris par l’ancienne ministre Frédérique Vidal d’ouvrir plusieurs milliers de places dans ces cursus professionnalisants.

lemonde.fr/societe/article/202]

@dominique

Euh tous les masters ne sont pas professionnalisants (l'université à renommé DEA et DESS en "Master" pour être conformes à la réforme LMD mais les contenus n'ont pas vraiment changés).

L'article dit si ce sont particulièrement les ex-DESS qui ont été touchés ?

Suivre

@lienrag
Je n'ai pas vu ça, mais ce serait logique que pour réduire la voilure, en raison du manque d'enseignants-chercheurs, les universités choisissent d'abord les formations qui n'alimentent pas les laboratoires en doctorants.

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Mastodon

Le réseau social de l'avenir : pas de publicité, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Gardez le contrôle de vos données avec Mastodon !